Redmi 9A

Redmi 9A

427 DT

-5%
  • Ecran:6.53 LCD IPS
  • Résolution: 1600 x 720 Pixels
  • Processeur: MediaTek Helio G25 Octa-Core2.0 GHz Cortex-A53
  • Système d’exploitation: Android 10, MIUI 12
  • Mémoire RAM: 2Go – Stockage:32 Go 
  • Appareil Photo Arriére: 13 MP  f/2.2,Flash LED
  • Appareil Photo Frontale: 5 MP
  • Connectivité:4G, Wifi et Bluetooth
  • Batterie: Li-Ion 5000 mAh – Double SIM
  •  Garantie: 1 an

 

Assurez votre smartphone contre la casse

Nous vous proposons plusieurs formules de garantie selon le prix d’achat de votre téléphone portable. Découvrez le détail de chaque formule et assurez votre smartphone pour une utilisation en toute sérénité !

Prix ​​total: 427 DT
SKU: N/A Category:

 

Ergonomie et design

Simple et efficace, voici ce qui définit le design de ce Redmi 9A. Il reprend globalement celui de la génération précédente. Au dos, nous retrouvons la fameuse bande dans le prolongement du module photo. Sur le Redmi 9A, le tout a été décalé sur le côté droit, sûrement pour marquer la différence avec le Redmi 8A. La finition plastique a été quelque peu travaillée avec des stries circulaires. Aucun capteur d’empreinte digital n’est à signaler, il faudra toujours faire sans.

 

À l’avant, l’écran de 6,53 pouces occupe 81 % de la totalité de la surface. Le reste est occupé par des bordures somme toute assez larges ainsi que par l’encoche en forme de goutte d’eau. Petite nouveauté par rapport au Redmi A8, la disparition de la mention « Redmi » sur la bordure inférieure.

 

Sur la tranche du dessus se trouve une prise mini-jack 3,5 mm. À l’opposé, un haut-parleur, un microphone ainsi qu’une prise micro-USB — malheureusement pas d’USB-C. La tranche droite accueille comme souvent le bouton de démarrage et ceux de contrôle du volume. Enfin, la tranche gauche abrite le slot pour carte microSD et jusqu’à 2 cartes SIM.

Audio

La prise mini-jack 3,5 mm de ce Redmi 9A aurait pu être excellente si elle n’était pas aussi peu puissante. En effet, avec 37 mVrms, le port ne conviendra pas aux casques les plus gourmands. Dommage, car sa distorsion est maîtrisée, sa plage dynamique large et sa restitution stéréo excellente.

VALEURS MOYENNE
Niveau de sortie 37 mVrms 116,3 mVrms
Distorsion+Bruit 0,002 % 0,081 %
Plage Dynamique 97 dB 91 dB
Diaphonie -80 dB -54,7 dB

Même constat pour le haut-parleur qui ne fait pas d’éclat. En même temps, sur un smartphone à ce tarif, nous ne pouvions pas nous attendre à grand-chose d’autre. Il se révèle toutefois suffisamment efficace pour regarder quelques vidéos sur YouTube, par exemple.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Écran

Le Redmi 9A affiche une dalle LCD de 6,5 pouces à la définition Full HD+. Son ratio au format 20:9 commence à se faire doucement une place sur les différents smartphones de la marque.

L’écran n’est pas très bien calibré par défaut. La qualité s’améliore légèrement après quelques réglages, sans toutefois atteindre des sommets. Pour tirer le meilleur de la dalle, il est nécessaire de rester sur le profil « Auto », qui est celui par défaut, et de choisir la température de couleur « Chaud ». Vous obtenez ainsi une température des couleurs de 7784 kelvins, une valeur qui reste toutefois bien éloignée de la norme vidéo (6500 K).

Le Delta E a été relevé à 3, une valeur située à la limite de la perception par l’œil humain. Nous observons des dérives dans les tons rouges, verts et cyans, qui dépassent un Delta E de 4, pour parfois atteindre 6.

 

COLORIMÉTRIE.
Delta E = 3

La luminosité maximale pointe à 356 cd/m², une valeur assez faible en temps normal pour lire, mais sa réflectance de 45,7 % lui permet d’être assez confortable sous le soleil. La luminosité minimale de 3,6 cd/m² n’éblouit pas et permet de lire dans la pénombre.

Le taux de contraste est de 1536:1, une valeur plutôt bonne pour une dalle LCD. Le temps de rémanence est de 18 ms et le retard tactile de 62 ms.

Performances

Le smartphone embarque un processeur MediaTek Helio G25 couplé à 2 Go de mémoire vive. Comme attendu, cette puce d’entrée de gamme ne fait pas d’éclat. Sur notre protocole de test, le Redmi 9A ne parvient pas à faire tourner la dernière partie qui simule une utilisation des plus intensives.

Loin d’être vivace sur la gestion de sa mémoire vive, le téléphone n’obtient qu’un indice de 46. Un chiffre qui le place tout de même devant le Realme C11 (41) et bien loin du Nokia 1.3 (15). En jeu, ce n’est pas mieux. Le Redmi A9 affiche un score de 18 qui ne permet pas de jouer convenablement. Sur ce point, il se classe au même niveau que le Nokia 1.3 et un peu au-dessus de celui de Realme (16).

 

Au global, le smartphone de Xiaomi obtient un indice de 32. De quoi le placer dans le bas de notre classement, juste entre le Redmi Go et le Wiko View 4. Outre ces performances des plus faibles, nous avons relevé des lenteurs à l’usage. Lancer une application n’est pas instantané et il faut parfois attendre une bonne demi-seconde. Cela peut sembler futile, mais à la longue, c’est assez rédhibitoire.

Nos tests de performance sont réalisés avec viSer, l’application développée par la société SmartViser.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Photo

Ce modèle d’entrée de gamme ne propose qu’un unique capteur de 13 mégapixels couplé à un flash. Une configuration des plus minimalistes.

 

Module principal : 13 mégapixels, f/2,2, eq. 28 mm [juxtapose ids= »896065,896067″ alt1= »Redmi 9A (eq. 28 mm, f/2,2, ISO 139, 1/50 s)  » alt2= »Realme C11 (f/2,2, ISO 122, 1/35 s) » watermark= »yes »][/juxtapose]

Le mobile de Xiaomi offre une image un peu plus flatteuse dans le traitement des couleurs. La scène est correctement exposée, mais le traitement logiciel vient malheureusement la lisser un peu trop fortement. Elle apparaît moins détaillée que ce que peut offrir le cliché du Realme C11.

Realme C11 (f/2,2, ISO 6178, 1/10 s)
Redmi 9A (eq. 28 mm, f/2,2,ISO 7 225, 1/10 s)

En basse luminosité, l’image est complètement brouillée. Le bruit numérique gâche complètement la scène et écrase tous les détails qui la composent. Sur ce terrain, son principal concurrent s’en sort bien mieux.

Capteur frontal, mode portrait et vidéo

Sur la face avant, nous trouvons un module de 5 mégapixels. Loin d’être exceptionnel, il set principalement pour prendre des selfies d’appoint. L’image est terne et très lissée par défaut ; une option à décocher permet de profiter d’un résultat plus naturel, mais qui manque toujours d’éclat.

Le mode portrait fonctionne aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Il se révèle assez correct dans l’ensemble, parvenant à bien détourer un sujet. Le logiciel bute cependant sur des détails comme des cheveux ou des poils. On note également que certaines zones ne sont pas prises en compte par l’effet de bokeh.

Les capacités en vidéo sont assez basiques. Le smartphone est capable de filmer en Full HD (1080p) à 30 ou 60 images par seconde.

Autonomie

Le Redmi 9A est livré avec un gros accumulateur de 5000 mAh. D’après notre protocole d’autonomie, le smartphone peut tenir 18 h 49 min soumis à un usage assez intensif.

 

Pour la recharge, Xiaomi ne livre qu’un bloc de 10 W, ce qui permet une charge rapide des plus basiques. Il faut compter pratiquement 3 heures pour recharger la batterie à 100 %. À noter que le Redmi 9A arrive avec un câble micro-USB plutôt qu’USB-C.

Nos tests de batterie sont automatisés par viSer, l’application développée par la société SmartViser.
Les résultats obtenus avec viSer sont issus de mesures effectuées en conditions réelles d’utilisation (appels, SMS, vidéos, lancement d’applications, navigation web…).

Durabilité

Notre score de durabilité permet de déterminer l’aspect durable du smartphone autant pour le consommateur que pour l’environnement. Il s’appuie à la fois sur l’indice de réparabilité, des critères de durabilité (indice de protection, connecteurs standards, durée de garantie et des mises à jour…) et une évaluation des politiques RSE (Responsabilité sociétale des entreprises). Vous trouverez tous les détails de l’analyse dans notre article présentant le score de durabilité.

Additional Information

Couleur

, , ,

Capacité

Votre panier